THOUSANDS OF FREE BLOGGER TEMPLATES

25 Sep 2013

Wilska interview from Obsküre

Date: June 2004

ObsküR[e] :Comment appréhendez vous la sortie de votre dernier album, tant sur le plan personnel que pour le groupe dans son intégralité ?

Je dirais que nous ne sommes pas spécialement anxieux vis à vis de cet album mais plutôt impatient d’en découdre sur scène. Nous ne faisons pas des albums pour le plaisir d’avoir des sorties à notre actifs mais plutôt pour montrer que Finntroll sur scène , ce n’est pas le genre de performances que tu vas voir à tous les coins de rues. De plus, la sortie a été tellement retardée que nous n’en pouvons plus d’attendre. Mais il est clair que pour nous, cet album représente un grand pas en avant, une recherche de nouveaux horizons et c’est donc forcément intéressant de voir les avis des auditeurs. Je pense qu’on s’en est plutôt bien sorti !

Je ne vous ai jamais vu en live. A quoi doit s’attendre un auditeur qui va vous découvrir sur scène ?

mmm' je dirais simplement six mecs complètement furieux et qui deviennent de plus en plus fou au fur et à mesure du concert, on se donne à fond, c’est énergique et agressif. Et j’ai des preuves ! Mon corps recèle bon nombre de cicatrices à charge ! Comme je te l’ai dit je deviens fou sur scène et j’ai un certain talent pour me faire mal dans ces moments là !!! Chaque concert est différent par essence car tu n’es jamais dans le même état d’esprit mais il y a des constantes, comme celle qui fait qu’on déchire tout !

Finntroll bénéficie du soutien inconditionnel d’une base de fan considérable. Est-il primordial pour vous de les rencontrer, d’avoir des feedbacks de leur part sur votre travail et vos shows ?

Bien entendu. S’il y a une autres chose qui est constante, c’est le fait que vingt minutes après la fin de notre show, tu peux être sûr que tu vas nous trouver au bar !!! Nous sommes très accessibles et nous n’avons aucune envie de nous la jouer rock star en nous enfermant dans le bus, ça n’a aucun intérêt. De plus, s’il y a une chose que j’aime dans ce metier hormis la musique elle-même, c’est de pouvoir voyager constamment, rencontrer de nouvelles personnes et de nouvelles cultures. C’est d’une richesse inégalable. Même après dix ans, j’adore toujours ça, car les gens sont tout le temps différents. En revanche, même si nous tenons compte des avis des fans, nous faisons avant tout la musique pour nous, en fonction des nos attentes.

« Nattfodd » est acclamé par les médias. Est-il important pour vous d’avoir ce type de retour de la part de la presse spécialisée ou n’est-ce qu’un chose sympathique à « recevoir » ?

J’attends des réactions fortes, engagées, qu’on aime ou n’aime pas l’album. Mais je déteste les jugements style « ouais c’est pas mal », trop neutres. Quand tu t’investis à fond dans la musique, tu attends des jugements forts. Je discute souvent avec des gens qui n’aiment pas du tout notre musique mais c’est bien car ça prouve que notre musique n’est pas un truc de supermarché ! Idem pour la scène, pas de « mouais », je ne supporte pas ça !

Vous chantez en suédois. Est-ce une pierre de voûte dans votre optique, de «cacher » le sens de vos textes à la majorité de votre public ?

C’est un peu particulier. En fait le suédois n’est pas ma langue maternelle mais dans mon pays nous parlons à la fois suédois et finlandais. Nous avons opté pour le suédois car ca « parlait » à plus de membres. Il est clair que les sonorités qu’apporte cette langue sont tellement différentes de celles couramment utilisées dans le metal au sens large qu’elles font désormais partie intégrante du son Finntroll. Nous serons donc très strict sur ce point : toutes nos paroles sont et demeureront en suédois, pas de traduction !!!

Pouvez vous alors nous expliquer globalement les thèmes et les histoires que vous racontez dans vos titres ?

C’est clairement fondé sur la mythologie scandinave avec les petites bêtes étranges telles que les trolls et compagnie. Nous procédons à une sorte de variation sur les contes de notre enfance pour illustrer des thèmes peut être plus actuels. Tout est basé sur une idée métaphorique, les contes ont toujours des racines réelles qui divergent pour donner du piment ou plutôt amener les gens à réfléchir sur des points, des situations, des idées particulières.
Ensuite, nous sommes clairement contre les dogmes. Nous ne sommes pas anti-chrétiens mais juste contre les règles trop établies et infondées, contre les religions en somme. Le fait que les catholiques ait converti par la force les habitants du Nord alors qu’il avait déjà leurs croyances ancestrales est pour moi une aberration et un fait majeur qui ne peut être renié et contesté. Je ne suis pas client de cette société actuelle. Donc l’auditeur peut entendre le niveau fantasy ou le niveau contestataire, comme il le souhaite.

Comment avez-vous intégré la discographie de Finntroll suite à votre arrivée au sein du groupe ? Préférez vous naturellement les titres les plus récents auxquels vous avez contribué ?

J’ai toujours été un grand fan de Finntroll depuis le premier album, je connaissait tous les membres depuis le début et je n’arrêtais pas de dire, pour rire, que je voulais qu’ils me prennent à la place du chanteur. C’était une sorte de running gag entre nous. Je les ai suivi sur pas mal de dates pour m’occuper du son et, suite aux événements tragiques, mon arrivée à été naturelle. Du coup, en tant que fan, j’aime autant les vieux titres que les nouveaux. Le seul écueil est d’éviter de copier le précédent chanteur, ce serait lui manquer de respect.

En guise de dernière question, comment décririez-vous Finntroll à quelqu’un que vous rencontreriez et qui ne connaît pas votre musique, pour lui donner envie d’écouter vos chansons ?

Pas facile' mmm' Imaginez une clairière au milieu d’un bois. Imaginez trois groupes qui se rencontrent, en provenant de trois chemins différents. Du premier chemin arrive Darkthrone, de l’autre les vieux briscards du heavy metal et de la dernière arrive cette bonne vieille polka scandinave, un truc folklorique qui fait tout drôle. Ils font une fête monstrueuse, boivent comme des trous et se mélange pour donner Finntroll. C’est juste quelque chose de complètement étrange et puissant. Mais je ne suis pas très fort pour décrire notre musique, j’arrive mieux à la jouer !